top of page

Dépistage des pathologies oculaires en EHPAD : le protocole de télémédecine du projet DORE à Caen

La mise en place du projet de Dépistage des pathologies Oculaires des Résidents en EHPAD (DORE), porté par Jean-Claude QUINTYN, Chef de service d'Ophtalmologie au CHU de Caen Normandie, vise à faciliter l'accès aux soins des seniors qui y résident.


En effet, lors de leur arrivée en EHPAD, les nouveaux pensionnaires n'ont le plus souvent plus de suivi ophtalmologique depuis plusieurs années. Leur déplacement est souvent difficile et leur arrivée en EHPAD peut parfois les éloigner géographiquement de leur ophtalmologiste habituel et favoriser ainsi la perte de suivi. Le Livre Blanc de la téléophtalmologie publié en 2022 par le Think Tank Téléophtalmologie pointait justement la téléophtalmologie en EHPAD comme l'une des situations d'usage prioritaires à développer. Une expérimentation et des usages mis en oeuvre en EHPAD à l'initiative du CHU de Rennes, en collaboration avec un réseau d'EHPAD, a fait l'objet d'un article sur ce site il y a quelques mois, et d'une fiche "cas d'usage" dans le Rapport publié par ce Think Tank en 2023.


En quoi consiste le projet DORE mis en oeuvre par le CHU de Caen?


Ce projet normand vise à proposer des examens ophtalmologiques aux résidents en EHPAD pour lesquels l’accès aux soins ophtalmologiques, bien qu’important, est difficile. Il permet le dépistage des pathologies oculaires auprès des résidents, avec recours à la télémédecine.


Il a vu le jour en Décembre 2022 par une étude pilote avec le concours du service d’ophtalmologie du CHU de Caen, porteur du projet, grâce au dynamisme d’une orthoptiste Madame DEYGAS de Vallogne. Il a été aidé financièrement par le Centre Hospitalier du Cotentin, puis a obtenu des financements de l’Agence Régionale de la Santé à partir de décembre 2020.

L'organisation mise en oeuvre permet à une orthoptiste de réaliser des examens ophtalmologiques (mesure de l’acuité visuelle et fond d’œil) directement dans l’établissement. Ces examens sont analysés par un médecin du C.H.U. et le compte rendu est envoyé par internet au médecin référent et au résident.


Fait notable : un protocole de coopération local a dans le cadre de ce projet été déposé en avril 2021, et validé par l'ARS. Celui-ci s'intitule : "Réalisation d’un bilan visuel par un orthoptiste dans le cadre du renouvellement/adaptation des corrections optiques chez les adultes de plus de 50 ans en établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes (Ehpad) et analysé via télémédecine par un ophtalmologiste".


Téléchargez le protocole ci-dessous :

Protocole-DORE-Bilan visuel EHPAD plus de 50 ans orthoptiste Téléophtalmologie
.pdf
Télécharger PDF • 1.06MB

Quels sont les premiers résultats et les leviers pour déployer ce type d'organisation ?


Aujourd’hui, les examens se déroulent dans toute la région de Normandie occidentale de Cherbourg à Mézidon Canon, de Coutances à Bayeux, et se met progressivement en place sur d'autres territoires.


L'âge moyen des personnes examinées est d'environ 85 ans. Dans un tiers des cas le bilan est normal, dans 20% des cas une nouvelle prescription de verres correcteurs est effectuée, dans 20% des cas une consultation auprès d’un ophtalmologiste est demandée. Dans 20% des cas les examens ne sont pas interprétables (rétinographie essentiellement).


Si les résultats sont très encourageants avec déjà plus de 350 actes réalisés, les principales difficultés restent de trouver des orthoptistes disponibles pour s’impliquer dans ce projet et des financements pour l'achat du matériel nécessaire. Pour un déploiement plus rapide, sur le plan national, les porteurs de projet espèrent que le protocole de coopération, pour le moment validé au niveau local, puisse être nationalisé dans des délais raisonnables, afin de faciliter la propagation de ces usages dans les EHPAD de France.


Le Professeur Quintyn a d'ailleurs rejoint le Think Tank Téléophtalmologie pour apporter son expertise au sein du groupe de travail et contribuer au plan d'action prévu pour 2022-2023. Celui-ci prévoit justement de travailler sur les leviers de réplicabilité et de duplication d'organisations efficientes de téléphtalmologie identifiées, et les usages en EHPAD pourraient être au coeur des travaux.


Pour en savoir plus sur ce sujet, contactez Catel qui pourra vous orienter et vous mettre en relation.

 
  • Découvrez d'autres cas d'usages en téléophtalmologie dans le rapport d'analyse sur les pratiques et organisations de téléophtalmologie en France publié en 2023 par le Think Tank Téléophtalmologie.

  • Pour suivre les actions et publications du Think Tank Téléophtalmologie, cliquez sur rejoindre et s'abonner en haut à droite de cette page.


Comments


bottom of page